Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 20:02
Blacksad... le félin du polar !

Michel, un passionné de maquettes (SAM), rencontré samedi sur le forum des associations, m'a longuement parlé d'un de ses auteurs fétiches et d'une de ses BD préférée... la série Blacksad, bande dessinée de Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido.

Grand amateur de BD, exigeant à la fois sur le graphisme et sur le scénario, Michel ne tari pas d'éloges sur cette série qui se situe en Amérique, à la fin des années 50, dans une ambiance de jazz et de film noir à la Nestor Burma..

John Blacksad, le héros, est détective privé. Comme tous les personnages de la série, il est représenté par un animal, un beau chat noir. Et dans ce monde anthropomorphe, un monde imaginaire mais tellement réaliste, les auteurs nous emmènent avec beaucoup de brio !

L'éditeur présente ainsi ce premier tome :
Un polar au graphisme superbe, truffé de références au roman noir américain. Ici, les personnages sont des animaux. Histoire de montrer à quel point l'homme est un loup pour l'homme. Blacksad est détective privé. On le voit tout de suite à son imper mastic et à son air renfrogné. Le jour où il apprend qu'une de ses anciennes maîtresses est passée de vie à trépas, il se dit qu'un salaud vient de tuer ses souvenirs. Et ce salaud va devoir payer… L'intrigue de "Blacksad" est classique. Mais le dessin de Guarnido est une révélation. Ses cadrages et ses couleurs témoignent de sa maturité graphique. Et l'on n'oublie pas de sitôt le regard de ses personnages. Une série à suivre de très près…

Halnawulf en donne un avis très bien tourné !

Conter les mésaventures d'un détective privé dans l'Amérique des années 50 n'est certes pas une innovation mais pourrait passer pour un lieu commun. Avec le personnage de John Blacksad, les auteurs choisissent d'explorer un univers marqué de l'empreinte indélébile de Chandler, Bogart, Ellroy et tant d'autres. La forme choisie, quoi que plus originale n'est pas pour autant nouvelle : à la façon d'un La Fontaine, de Sokal avec son inspecteur Canardo ou encore de Art Spiegelman avec Maus, Diaz Canales et Guarnido utilisent des animaux pour incarner leurs personnages. Ainsi, Blacksad est un chat, le faire-valoir humoristique de service est un furet et le flic conciliant et un berger allemand. Avec ces personnages et ce contexte scénaristique, la série plonge dans des intrigues sur fond d'amours malheureuses, de trahisons, de vengeance, de rédemption mais aussi de racisme, d'espionnage, de chasse aux sorcières… alliant donc des thèmes classiques à des interrogations contemporaines que seul le recul de l'histoire peut faire naître.

PS : Pour les amateurs, retrouvez Michel et ses coéquipiers pour le 14ème salon du modélisme à La Salvetat, les 8 et 9 octobre 2016.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Rechercher

Catégories